Accueil du site > Science > Quel lien entre les lignes électriques et la santé ?

Quel lien entre les lignes électriques et la santé ?

Le 11 décembre 2014

Plusieurs études dans le passé ont laissé entendre que les champs électromagnétiques créés par les téléphones portables, les lignes à haute tension et d’autres équipements électriques étaient nocifs pour la santé des êtres humains.

La première étude ayant instillé le doute date des années 1970, suivie par d’autres plus tard, qui déclaraient avoir trouvé une association entre les individus qui vivaient près ou en-dessous des lignes à haute tension et une augmentation du risque de leucémie chez les enfants. Bien que d’autres études par la suite n’aient pas réussi à confirmer l’existence d’un tel lien, l’Agence Internationale pour la Recherche contre le Cancer a classé les champs magnétiques de basse fréquence comme "potentiellement carcinogènes."

Mais aucun mécanisme expliquant cette association n’a jamais été trouvé, et une équipe de scientifiques de l’Institut de Biotechnologie de Manchester a mis hors de cause l’un des principaux candidats à ce mécanisme [1]. L’équipe de recherche a étudié les effets des champs magnétiques faibles sur les principales protéines humaines, y compris celles qui sont essentielles à la vie, et n’a pas trouvé d’impact détectable.

Les scientifiques ont analysé comment les champs magnétiques faibles affectaient une classe de protéines appelées les flavoprotéines, qui sont essentielles pour que des fonctions clés telles que le système nerveux, la réparation de l’ADN et l’horloge biologique puisse œuvrer correctement et assurer une bonne santé.

Si ces protéines fonctionnent mal, alors les effets sur la santé des êtres humains sont conséquents. Mais après les avoir soumis à des champs électromagnétiques faibles en laboratoire, il est devenu clair qu’il n’y avait pas d’impact mesurable.

Le Dr Alex Jones de l’École de Chimie à l’Université de Manchester, co-auteur de l’étude, déclare : "il y a toujours des inquiétudes dans le public à propos de ce lien potentiel, qui a été trouvé dans certaines études sur des cas de leucémie infantile, mais sans aucun mécanisme pouvant l’expliquer."

"Les flavoprotéines transfèrent les électrons d’un endroit à un autre. Le long du chemin que fait l’électron, des espèces d’éléments chimiques à durée de vie très courte, connus comme étant des paires de radicaux, sont souvent créés. Les réactions biochimiques impliquées dans les paires de radicaux sont considérées comme le candidat le plus probable pour la sensibilité aux champs magnétiques faibles, mais pour qu’ils existent encore faut-il que les conditions soient présentes. Cette recherche montre que les conditions idéales pour obtenir des effets biochimiques des champs magnétiques faibles sont susceptibles d’être rares en biologie humaine."

L’autre co-auteur de l’article, le Professeur Nigel Scrutton de la Faculté des Sciences de la Vie, ajoute : "il faudra faire plus de travaux sur d’autres liens possibles, mais cette étude nous rapproche vraiment du point à partir duquel nous pouvons dire que les lignes à haute tension, les téléphones portables ou les autres appareillages similaires sont certainement sans danger pour les êtres humains."

- Champs électromagnétiques, environnement et santé. Anne Perrin, Martine Souques.
- Vivre dans les champs électromagnétiques. Pierre Zweiacker.


Références et notes :

[1] Magnetic field effects as a result of the radical pair mechanism are unlikely in redox enzymes. Hanan L. Messiha, Thanyaporn Wongnate, Pimchai Chaiyen, Alex R. Jones, Nigel S. Scrutton. Journal of the Royal Society Interface. 2015, Vol. 12 Iss. 103.

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |