Accueil du site > Psychologie > Une étude psychologique sur les théories de la conspiration

Une étude psychologique sur les théories de la conspiration

Le 12 septembre 2014

Les théories de la conspiration fleurissent même quand il n’y a pas d’explication officielle contre laquelle les théoriciens pourraient s’insurger. Telles sont les conclusions d’une psychologue, le Dr Karen Douglas de l’Université du Kent [1], qui a examiné les réactions face à la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, l’avion commercial qui a disparu sans laisser de traces en mars 2014.

Le Dr Douglas a demandé à 250 participants d’évaluer leur position vis-à-vis de tout un éventail d’explications conspirationnistes concernant la disparition du vol MH370. On leur a aussi demandé d’évaluer leur degré d’accord avec des théories de la conspiration bien connues, comme celles relatives aux attentats du 11 septembre 2001 ou au décès de la Princesse Diana. On a aussi demandé aux participants de compléter une série de mesures psychologiques sur des variables de la personnalité.

Le Dr Douglas déclare : "nous nous attendions à ce que les individus qui croient aux théories conspirationnistes concernant le vol de la Malaysia Airlines croient aussi à d’autres théories de la conspiration bien connues. Cependant, nous avions émis l’hypothèse que tandis que des variables comme la paranoïa, l’impuissance et la méfiance seraient des éléments indicateurs de la croyance dans les théories connues de la conspiration, des variables telles que le besoin d’obtenir une réponse définitive et la croyance en un monde injuste pourraient être des indicateurs de l’adhésion aux théories de la conspiration envers le vol MH370, où aucune explication officielle n’existe.

"Les résultats confirment que les individus qui croient aux théories de la conspiration concernant le vol de la Malaysia Airlines adoptent aussi les théories bien connues de la conspiration. Cependant, les indicateurs psychologiques des croyances conspirationnistes pourraient être les mêmes, qu’une explication officielle ait été établie ou non."

Le Dr Douglas déclare que ces résultats confirment l’idée que les théories de la conspiration forment une partie de la vision du monde qui s’auto-entretient, et qu’elles sont composées d’un réseau de croyances qui se soutiennent mutuellement. Il n’y a pas forcément besoin d’une explication officielle pour qu’une réaction s’élève contre elle.

- La société parano : Théories du complot, menaces et incertitudes. Véronique Campion-Vincent.


Références et notes :

[1] What happened to Malaysia Airlines Flight MH370 ? Examining the psychological predictors of beliefs in conspiracy theories. Karen Douglas. British Psychological Society’s Social Psychology Section, Canterbury.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |