Accueil du site > Suppléments > Une étude réfute les bienfaits des capsules d’huile de poisson pendant la (...)

Une étude réfute les bienfaits des capsules d’huile de poisson pendant la grossesse

Le 20 octobre 2010

Une étude de l’Université d’Adelaide n’a trouvé aucun bénéfice à la prise de capsules d’huile de poisson pendant la grossesse dans le but de réduire la dépression post-natale, et ce contrairement aux recommandations internationales.

Dans un article publié dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) [1], le Professeur Maria Makrides déclare qu’une étude sur 2400 femmes enceintes, dans cinq maternités Australiennes entre 2005 et 2009, confirme ces résultats.

Le Pr Makrides, professeur de nutrition à l’Université d’Adelaide, déclare que ces résultats contredisent aussi les recommandations existantes selon lesquelles les capsules d’huile de poisson prises pendant la grossesse permettaient d’aider le développement cognitif et du langage des nouveau-nés.

Dans cette étude sur cinq ans dirigée par le Professeur Makrides, la moitié des femmes dans les dernières étapes de leur grossesse a pris des capsules d’huile de poisson, et l’autre moitié a pris des capsules d’huile végétale. Il n’y avait aucune différence ni dans l’incidence des dépressions postnatales, ni dans les résultats neuro-développementaux de leurs enfants.

"Ces résultats montent que les recommandations visant à augmenter les acides gras oméga-3 pendant la grossesse ont été données sans éléments de preuve probants" dit le Pr Makrides.

Elle rappelle que les résultats précédents, venant des États-Unis et d’Europe, qui laissaient supposer qu’il y avait des bénéfices dans la consommation de poissons et de fruits de mer pendant la grossesse, reposaient sur des études d’observation qui ne pouvaient pas isoler l’influence des variables sociales de la consommation de poissons et produits de la mer.

"Malgré le manque de preuves, on recommandait aux femmes d’augmenter leur consommation d’huiles de poissons pendant leur grossesse, et l’industrie des compléments alimentaires se frottait les mains de ces recommandations, et écoulait ces huiles de poissons en déclarant que cela optimisait à la fois les fonctions cérébrales de la mère et de l’enfant."

"Avant que les compléments d’oméga-3 pour les femmes enceintes soient si largement distribués, il est important d’en établir non seulement les bénéfices réels, mais aussi les risques chez la mère ou l’enfant" dit-elle.

Alors que les symptômes dépressifs étaient plus fréquents chez les femmes ayant déjà été diagnostiquées comme dépressives dans le passé, il n’y avait pas de différence entre le groupe de contrôle et celui prenant des capsules d’huile de poisson.

De même que les 700 enfants de l’étude, qui ont été évalués sur leurs capacités cognitives et le développement du langage à 18 mois, n’ont montré aucune différence marquée.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |