Accueil du site > Suppléments > Vitamine E, sélénium et soja sans effet contre le cancer de la (...)

Vitamine E, sélénium et soja sans effet contre le cancer de la prostate

Le 26 avril 2009

La thérapie associant la vitamine E, le sélénium et le soja ne prévient pas la progression de la néoplasie intraépithéliale prostatique de haut grade vers un cancer de la prostate, selon une étude présentée lors de la 104° conférence scientifique annuelle de l’American Urological Association. L’étude [1] confirme les résultats de l’étude Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT) et élargit la connaissance sur l’influence du soja sur le cancer de la prostate.

Des chercheurs canadiens ont réparti 303 hommes, ayant une moyenne d’âge de 62 ans, en deux groupes randomisés. Tous les participants étaient atteints d’une néoplasie intraépithéliale prostatique de haut grade, un précurseur du cancer de la prostate, confirmés par une analyse pathologique centrale avec au moins une ou deux biopsies réalisées dans les 18 mois avant la répartition des groupes.

Le traitement en association a été administré quotidiennement pendant trois ans avec un suivi par biopsie réalisé à 6, 12, 24 et 36 mois. La supplémentation était abandonnée si un homme venait à développer une maladie invasive. Les résultats de l’étude ont montré que 26,4% des patients ont développé un cancer invasif de la prostate. Le passé, l’âge, le poids et les niveaux de testostérone n’étaient pas des indicateurs du développement du cancer.

"Malheureusement, comme cette étude l’a montré, nous avons encore à trouver un supplément alimentaire qui pourra réellement empêcher le cancer de la prostate. Les résultats de cette étude confirment ceux de l’essai SELECT qui n’a aussi démontré aucun bénéfice de l’utilisation de la vitamine E et du sélénium" explique Christopher Amling, médecin et porte-parole de l’association d’urologie. "Ces études mettent en lumière l’importance de réaliser des études randomisées sur ces produits étant donné que des millions de suppléments sont vendus sous des arguments fallacieux au public, déclarés comme ayant des effets bénéfiques sur le cancer et sa progression alors que ce n’est pas le cas."

- Médecines parallèles et cancers. Dr. Olivier Jallut.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |