Le mythe de l'ouverture d'esprit

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises".
Jean Rostand

Graham Hancock utilise fréquemment l'argument selon lequel les scientifiques et les universitaires qui s'opposent à ses théories sont bornés ou ont l'esprit fermé, tandis que ceux qui sont préparés à accueillir ou à accepter ses théories seraient plutôt ouverts d'esprit. De même, les praticiens (ou partisans convaincus) des thérapies alternatives, tout autant que les religieux ou membres de sectes, ne sont pas les derniers à sortir de leur chapeau cette ouverture d'esprit qui serait une de leurs caractéristiques propres, et qui ferait tant défaut à leurs contradicteurs.

Mais qu'entendons-nous quand nous déclarons être "ouvert d'esprit" ?

L'expression "esprit ouvert" suppose une volonté à considérer toutes les possibilités, aussi absurdes soient-elles. Pourtant, si nous étions véritablement "ouvert d'esprit", nous devrions, par exemple, toujours considérer la possibilité que la Terre soit plate ou que ce sont des anges invisibles qui, battant de leurs petites et blanches ailes, donnent ce mouvement à notre planète. Un esprit entièrement ouvert serait, de ce fait, aussi un esprit complètement crédule et indécis, pour ne pas dire perméable.

Ce que nous voulons réellement dire, quand nous déclarons être ouvert d'esprit, c'est que nous sommes préparés à prendre en considération toutes les possibilités, jusqu'à ce que nous soyons assurés que certaines idées ne sont pas soutenues par une preuve disponible. Les théories confirmées par une preuve gagnent un soutien et obtiennent une crédibilité, alors que celles qui ne le sont pas peuvent être congédiées jusqu'à ce qu'une preuve soit trouvée pour les soutenir. Le fait de simplement suggérer qu'une preuve apparaîtra dans le futur n'est pas suffisant pour valider une théorie. Les théories qui sont en attente de preuve peuvent de ce fait être refusées jusqu'à ce qu'une telle preuve voit réellement le jour.

Ainsi, certaines idées ne manquent pas seulement de preuves et semblent improbables, mais elles peuvent être même considérées comme ridicules notamment lorsque la charge de la preuve s'oppose à elles (même si la terre semble plate, peu d'entre nous choisissent d'ignorer la preuve que la terre est une sphère). Être ouvert d'esprit devrait donc sous-entendre que, la charge de la preuve étant toujours du côté de lui qui affirme quelque chose, c'est seulement en présence de cette preuve qu'un avis peut être suspendu, une croyance modifiée ou une théorie invalidée (ou validée, c'est selon.).

Pratiquement tout le monde déclare avoir l'esprit ouvert, pourtant, en même temps, nous sommes tous aussi rapides pour cataloguer un contradicteur comme étant un esprit buté. Nous pouvons associer un esprit ouvert à quelqu'un qui est d'accord avec nous, mais un point de vue opposé peut être considéré comme étant le résultat d'un esprit fermé. Un esprit ouvert est donc un attribut positif, mais que nous ne pouvons pas associer à quelqu'un qui n'est pas de notre avis.

Nous affirmons tous être ouvert d'esprit, mais le sommes-nous réellement ?

Souvent, notre désir de croire en une idée peut outrepasser la preuve qui s'oppose à cette idée. Est-ce que les opinions des créationnistes peuvent être considérées comme étant celles d'esprits ouverts ? Les esprits ouverts devraient donc être capables de prendre en considération la possibilité d'un dieu et d'une évolution, sous peine de se voir taxé d'esprit fermé. Les créationnistes refusent pourtant la théorie de l'évolution car elle s'oppose fortement à leurs croyances religieuses. La théorie créationniste n'est pas une théorie scientifique. Il n'existe aucune preuve scientifique pouvant prouver l'existence d'un dieu, et aucune démontrant qu'un tel dieu ait pu créer toutes les formes de vie de notre planète.

Les adeptes du créationnisme n'ont nullement besoin de preuves scientifiques pour confirmer leur théorie, au lieu de cela ils concentrent leurs efforts pour tenter de réfuter la science supportant la théorie de l'évolution. Pourtant, il existe quantité de preuves soutenant la théorie d'une évolution de la vie à partir d'un ancêtre commun. Celle-ci est essentielle à l'étude de la biologie. Depuis que la théorie de l'évolution a été proposée, il y a 150 ans environ, les preuves se sont accumulées à tel point que certains la considèrent comme un fait, et non-plus comme une théorie. Pour autant, les créationnistes, en bons esprits ouverts (sic), refusent de regarder ces preuves, partagés entre le désir de croire et l'auto-illusion d'un arrière-monde artificiel.

Les homéopathes sont-ils des ouverts d'esprits, alors qu'eux-mêmes refusent certains faits médicaux ou chimiques qui entrent en totale contradiction avec leur théorie ? Les vendeurs de compléments alimentaires ont-il l'esprit ouvert quand il est manifeste qu'aucune étude n'a jamais fait la preuve de l'utilité de leurs produits, mais a contrario que nombre d'études ont démontré leur absolue inutilité ? Existe-t-il un camp d'esprits ouverts, et un autre d'esprits fermés ?

Si vous affirmez être ouvert d'esprit, vous ne devez pas seulement prendre en considération les idées des votre guérisseur préféré (qui est un génie incompris), mais aussi les preuves qui contredisent directement ses théories. Être ouvert d'esprit ne signifie pas que nous acceptions toutes les possibilités comme étant également vraies, de la plus ridicule à la plus sérieuse. Si vous vous considérez comme quelqu'un ayant une ouverture d'esprit, vous devez donc aussi prendre en considération toutes les possibilités qui font que les idées auxquelles vous croyez peuvent être fausses.

Etre ouvert d'esprit signifie donc d'abord être capable de remettre en question ses croyances à la lumière des preuves disponibles. Si, une théorie à laquelle vous tenez particulièrement se voit ébranlée par un ensemble de faits convergents, alors l'esprit ouvert que vous êtes se doit de reconsidérer sa position à la lumière de ces derniers, en évaluer la portée et soit suspendre sa décision, soit la conformer aux preuves existantes. Bien entendu, comme Fabrice Clément l'explique dans son livre "Les mécanismes de la crédulité", il est toujours possible, pour se "protéger", d'ignorer purement et simplement les arguments adverses au lieu de les étudier; l'esprit se ferme, s'imperméabilise à tout élément contraire à sa position.


Pour aller plus loin :
- Les mécanismes de la crédulité. Fabrice Clément.
- Petit cours d'autodéfense intellectuelle. Normand Baillargeon.

A lire aussi :
- Les thérapies alternatives et la psychologie de la croyance.
- Pourquoi les gens croient-ils au mystérieux et au surnaturel ?
- Les illusions logiques.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :