Loto, jeux et probabilités (Suite)

Ainsi, si le 3 est sorti 10 fois en 10 semaines, il a tout autant de chance de sortir que les autres numéros, c'est-à-dire que sa probabilité de sortir est égale aux autres, pas plus, pas moins. Que vous choisissiez votre date de naissance, celle du petit dernier ou le numéro d'immatriculation de votre voiture ne sera pas plus différent que d'avoir sélectionné des chiffres, des nombres avec un jeu de fléchettes les yeux bandés, hormis que dans le premier cas vous aurez l'impression de "maîtriser" le hasard, de "tenir" votre chance parce que ces chiffres auront une signification pour vous. Les planètes n'y seront pour rien non plus, pour le reste, même la foi à travers les prières, n'a jamais fait gagner qui que ce soit. Vous trouverez bien évidemment quelqu'un soutenir, en faisant grand bruit, qu'il a gagné grâce aux numéros qu'un numérologue ou astrologue lui a donné, mais combien n'ont jamais rien gagné par ce canal ?

Comme le montre le fait divers suivant, l'illusion d'une martingale, dont un "expert en probabilité" ferait profiter ses concitoyens, fonctionne toujours :

Inculpé d'escroquerie par métier et d'abus de confiance, il aurait détourné près de 10 millions de francs au détriment de milliers de joueurs de la Française des jeux.
Lausanne (AP) Un Vaudois de 38 ans a été arrêté en octobre dernier pour la plus grosse arnaque jamais réalisée autour du Loto français. Il est soupçonné d'avoir encaissé durant plusieurs années près de dix millions de francs au détriment de milliers de joueurs de la Française des jeux. L'homme prétendait connaître une méthode infaillible pour gagner le pactole. L'intéressé a été inculpé d'escroquerie par métier et d'abus de confiance, a expliqué mercredi le juge d'instruction revenant sur une information parue ces derniers jours dans plusieurs journaux suisses romands et français.
Entre 1999 et 2004, ce Vaudois aurait grugé des milliers de Français. Sous divers pseudonymes, se présentant comme "Pr. Simon", ou encore "Pr. Legrand" prétendu "mathématicien et expert en calcul de probabilité", il envoyait, par le biais d'une société soi-disant basée à Londres, des lettres ou des mail dans tout l'Hexagone. Il proposait un système gratuit garantissant de "gagner à tous les coups une véritable fortune au Loto français". L'escroc prétendait agir avec l'accord des responsables de la Française des jeux.
Le joueur devait en échange renvoyer un simple formulaire et avancer des fonds, d'un montant de 125 euros, que le Vaudois misait pour eux. Il annonçait ensuite que la grille était effectivement gagnante. L'argent devait être reversé aux joueurs par la société londonienne qui leur envoyait régulièrement des relevés de compte. L'homme aurait en fait remboursé environ 30% des sommes détournées et se serait mis dans la poche entre cinq et dix millions de francs, selon le juge.

Ne croyez pas non plus que c'est parce que vous jouez depuis plus de 20 ans que vous aurez plus de chances de gagner que celui qui fait sa première mise, inutile de tenir des statistiques personnelles contrairement à ce que claironnent les vendeurs de martingales.

José Rose voit juste ici :

"S'il est un rêve, le gain est aussi une illusion. Le vainqueur est amnésique et la victoire le grise au point de gommer les défaites passées, et de lui faire oublier les sommes antérieurement perdues... Au grand plaisir des organisateurs de jeux qui connaissent et entretiennent ce penchant. Le joueur est candide et se laisse guider par le tapage fait autour des vainqueurs : les photos des gagnants sont attirantes et efficaces pour augmenter le nombre des ... perdants ! Et le buraliste se régale à mettre en valeur ses clients gagnants : "Ils viennent de loin depuis qu'ils savent que j'ai vendu (entendez "que je vends") des gros lots." (Le hasard au quotidien, le Seuil - Points Sciences.)

Car même si "100% des gagnants ont tenté leur chance", 0,0000001% de ceux qui ont tenté leur chance ont gagné !

"L'illusion du vainqueur consiste à confondre sa propre expérience avec celle de l'ensemble de la population; or ce qui a été a posteriori possible pour lui (toucher le gros lot) peut très bien être statistiquement rare ou même quasi impossible. "(ibid.)

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que 100% des charlatans vendant leur "méthodes" ou martingales ont gagné. Ils gagnent en éditant un livre ou un magazine qui ne coûte rien étant donné que tout le monde est capable d'inventer de telles "méthodes", seule un peu de créativité est quelquefois nécessaire pour leur trouver de jolis noms afin d'attirer le chaland, même si elle restent plus farfelues les unes que les autres. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que si qui que ce soit avait un jour trouvé la martingale ultime, la méthode qui fait gagner, le "pouvoir des nombres et des chiffres", toutes les loteries auraient fermé leurs portes.


Où même ses numéros préférés n'y sont pour rien :

"Une Australienne gagne au loto en se trompant dans ses numéros fétiches.
MELBOURNE - 8 Oct.2003 (AFP) - Une Australienne, qui jouait les mêmes numéros au loto depuis 31 ans, est devenue millionnaire mercredi après avoir coché par erreur les bons numéros. Cette sexagénaire a indiqué qu'elle n'avait pas cru le responsable de la loterie quand celui-ci lui avait annoncé par téléphone qu'elle avait gagné un million de dollars australiens (695.000 dollars). Connaissant par coeur les numéros qu'elle jouait depuis 1972, elle était persuadée qu'elle n'avait pas gagné, n'ayant pas soupçonné son erreur. "Je ne le croyais pas et je suis allée vérifier de près mon billet, pour m'apercevoir que j'avais effectivement tous les bons numéros", a-t-elle déclaré. En dépit de l'importance de ses gains, elle a indiqué que sa priorité était d'abord de refaire la moquette de sa maison et qu'elle serait loyale envers son employeur. "Je suis un petit peu démodée. Les gens qui possèdent le magasin où je travaille ont toujours été sympathiques avec moi, alors je ne vais pas les quitter comme ça", a indiqué l'heureuse gagnante.
"

L'aventure italienne de janvier 2005 est révélatrice de ce que la pensée irrationnelle (et les espoirs de gains) peut faire faire, et des comportements qu'elle peut provoquer, poussant les gens à se déconnecter de la réalité (notamment mathématique et des probabilités). Le loto italien n'avait pas vu sortir le numéro 53 depuis 178 tirages, depuis 2 ans, les italiens aussi mauvais en raisonnement mathématique que les français, misèrent des millions d'euros sur le 53 à tel point que même le gouvernement, par ses appels répétés à la raison, ne pu rien y faire. Certaines personnes se ruinèrent en jouant tout ce qu'ils avaient sur le fameux numéro, allant même jusqu'au suicide. Au total, environ 4 milliards d'euros avaient déjà été misés sur le 53.

Les espoirs de gains étaient les plus forts. Or comme nous l'avons vu plus haut, le loto repose sur le hasard, et aucune relation de causalité n'existe entre la sortie d'un numéro et celle d'un autre, ni entre sa ou ses sorties précédentes et ses chances de sortie à venir. Par conséquent, le fait que le n°53 ne soit pas sorti depuis 178 tirages ne lui confère aucune chance supérieure de sortie, celle-ci s'établissant toujours à 1 sur 90 pour chaque tirage (le loto italien permet de miser sur un chiffre de 1 à 90). Il est donc tout à fait possible qu'il ne sorte jamais, comme il est possible qu'il sorte tous les jours.

Jouer sur ce numéro en faisant reposer ses espoirs de gagner sur un tel raisonnement est tout simplement absurde et irrationnel, phénomène bien connu sous le nom de sophisme du joueur.

Cela dit, si vous n'êtes toujours pas convaincu, avant de jouer, testez d'abord vos chiffres. Voici une petite application qui vous permettra d'avoir une idée sur vos "possibilités de gains", et sur le nombre de jeux qu'il vous faudra investir avant d'espérer gagner, et trouver 3 chiffres sur 6, 4 sur 6, 5 sur 6 ou même le gros lot : 6 sur 6, à la différence que le loto ici compte 50 boules. Vous pouvez soit prendre les 6 chiffres choisis au hasard (Quick Pick), soit mettre vos chiffres personnels (Personal), puis lancer la machine (Play), bonne chance !


L O T T O R O B I C S


A lire :
- La loi des séries, hasard ou fatalité ? Elise Janvresse, Thierry de la Rue.
- Coïncidences : Nos représentations du hasard. Gérald Bronner.
- Statistiques : Méfiez-vous ! Nicolas Gauvrit.
- Vous avez dit hasard ? : entre psychologie et mathématiques. Nicolas Gauvrit.
- Le hasard au quotidien. Coïncidences,... José Rose, Points Sciences.
- Penser le risque : Apprendre à vivre dans l'incertitude. Gerd Gigerenzer.

A visiter :
- Les pièges et erreurs statistiques
- Les variables de confusion
- Les correlations illusoires
- Les illusions logiques
- Le pouvoir des coïncidences
- Les actes rares
- Les Actualités des Probabilités

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :