Pseudosciences en psychologie

L'astrologie

La plupart des gens de nos jours pourrait penser qu'il est ridicule d'expliquer des phénomènes astrophysiques avec (ou grâce à) des spéculations cosmologiques datant de 3000 ans environ et acceptées à cette époque, mais un nombre surprenant d'individus, pourtant pas plus idiots que la moyenne, ne voient aucun inconvénient ni aucune contradiction à utiliser des théories du comportement magiques, incluant la "psychologie" d'un monde ancien et révolu, pour expliquer les comportements humains ici et de nos jours. L'astrologie, une pseudoscience très populaire avec de grandes prétentions, a déjà été le sujet de tests empiriques rigoureux qui ont tous révélé sa totale inutilité et inefficacité. Néanmoins, dans l'esprit de beaucoup de personnes ayant pourtant un niveau d'instruction "normal", l'astrologie reste un moyen acceptable pour expliquer nos personnalités et inclinations naturelles.

La graphologie

Le proche parent de l'astrologie, la graphologie, qui affirme que la personnalité, les compétences et la moralité de chacun peuvent être discernées dans la configuration de l'écriture, a également été complètement discréditée, mais cela n'a pas empêché les DRH et autres agences de recrutement de continuer à avoir recours à ce charlatanisme pour prendre des décisions relatives aux embauches de leurs futurs collaborateurs. Certains films ou magazines vont jusqu'à faire un amalgame, qui ne révèle que leur ignorance crasse du sujet, en mélangeant graphologie et analyse graphologique dont le but n'est pas de déduire une éventuelle personnalité, mais de déterminer si deux écritures sont identiques. Non content de suggérer que les gens négligés doivent forcément avoir une écriture négligée, et que les artistes écrivent sans doute avec originalité et talent (ce qui n'est évidemment pas le cas), ces consultants d'un autre âge déclarent pouvoir détecter une malhonnêteté cachée, des perversions sexuelles, une dépendance à la drogue, un coureur de jupons, etc. rien qu'en regardant le style d'écriture de tout un chacun !

Sans plus de crédibilité scientifique qu'une chiromancienne, ils proposent leurs services dans des domaines où les réputations, les avancements professionnels et les emplois de tous peuvent être réellement affectés. Une société de cours par correspondance va même jusqu'à proposer des cours de graphologie pour faire de vous un "expert" en analyse de l'écriture, afin de lire dans la tête de vos semblables et en comprendre la psychologie, tout cela en quelques heures. Pourquoi pas plutôt une analyse de sang avec analyse ADN ou juger des compétences de chacun en prenant sa couleur de peau comme critère de sélection ?


Les cassettes/CD d'enregistrements subliminaux

D'autres ont trouvé le filon en vendant des enregistrements contenant soi-disant des suggestions thérapeutiques subliminales "cachées" au milieu d'un fond sonore musical ou de sons de la nature, forêt, etc. Bien que ces messages soient inaudibles, ils iraient directement dans le subconscient où ils auraient un effet irrésistible. Selon les publicités, de tels messages peuvent avoir plusieurs effets : de la relaxation à la super mémoire, augmenter les compétences sociales jusqu'à la guérison de maladies et un "développement personnel" hors du commun. Impossible de savoir s'il en existe pour guérir de la surdité ! Bien que les "pouvoirs" des messages subliminaux ont depuis longtemps été réfutés, notamment par l'Association Britannique de Psychologie, d'autres psychologues ont montré que même perçus, de tels messages rabâchés n'ont aucun effet, les bénéfices escomptés ne sont pas au rendez-vous, la méthode Coué n'ayant qu'un intérêt très limité.


Les psychothérapies à la mode

Les capacités d'innovation des humains dans la psychothérapie ont permis à un certain nombre de "panacées" scientifiquement discutables de voir le jour. Parmi celles-ci citons la scientologie, la programmation neurolinguistique, le rebirthing et la thérapie du cri primordial qui n'ont ni l'un ni l'autre fourni la moindre preuve ou raison scientifiques acceptables pour soutenir leur déclarations thérapeutiques.

Des produits patapsychologiques ont bien entendu suivi le mouvement, cherchant leur crédibilité en affirmant faussement leur affiliation avec certains domaines de la recherche sur le cerveau. Ainsi, des "amplificateurs ou syntoniseurs cérébraux" ont déferlé sur le marché, offrant des "bénéfices universels" en soi-disant "redressant ou rétablissant les ondes cérébrales". Comme on pouvait s'y attendre, ici aussi les preuves sont absentes. L'industrie du "bien-être" et les marchands New-Age proposent aussi leurs cocktails douteux qui amélioreraient le fonctionnement du cerveau, en rechargeant le corps en acides aminés dont le cerveau a besoin pour fabriquer les différents neurotransmetteurs. Il ne faudra pas s'étonner de ce que les campagnes de ventes de tels bidules précèdent les tests scientifiques qui, comme d'habitude, contestent leurs déclarations charlatanesques.

Un autre concurrent dernier cri, parmi tous ces conseillers vendeurs de crédulité, est l'intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ou EMDR, titre bien pompeux qui cache le creux (qui résonne) d'une thérapie affirmant que des symptômes mentaux sérieux peuvent être guéris simplement en demandant au patient de suivre les doigts du thérapeute en même temps qu'ils s'agitent dans son champ visuel. Tout comme les syntoniseurs cérébraux, cette technique permettrait de rompre les dysfonctionnements de l'activité neurale, enregistrant des améliorations miraculeuses là où les thérapies conventionnelles échoueraient. Les témoignages seuls, plutôt que des études contrôlées contre placebos (dont l'effet est ici très important), permettent aux patapsychologues de continuer leur petit bout de chemin sur le terrain de la crédulité chez les plus angoissés.


La création de la fausse mémoire

Un des exemples les plus pernicieux, où un certain nombre de praticiens thérapeutes refusèrent de prendre garde aux avertissements des chercheurs scientifiques, est l'utilisation de techniques soi-disant "d'amélioration de la mémoire". Dans leur ardeur à combattre les problèmes réels et trop répandus des abus sexuels sur les enfants, plusieurs thérapeutes ont entrepris des méthodes risquées dont les prétentions étaient de faire revivre, à des adultes, des souvenirs depuis longtemps refoulés d'abus sexuels vécus lors de leur enfance. En fait, les chercheurs sur la mémoire ont montré que ces techniques sont seulement capables de créer des pseudo souvenirs d'abus, considérés comme crédibles comme s'ils avaient été provoqués par des traumatismes réels et ayant été vécus. En plus d'avoir produit de fausses allégations tragiques, il est affligeant de constater que la réalisation croissante par le public que certains des souvenirs, que ces patients croient être véridiques, ne sont effectivement qu'illusoires, ont commencé à engendrer une certaine réticence qui pourrait retarder les efforts de victimes de bonne foi à faire valoir et condamner de vrais abus par la justice.

Les mêmes méthodes risquées pour "sonder" la mémoire chez les gens angoissés et suggestibles, sont également populaires parmi des thérapeutes qui encouragent leurs patients à croire qu'ils ont été enlevés par des extra-terrestres dans des buts scélérats. Dans ce cas, des techniques d'"amélioration de la mémoire" similaires permettraient de se rappeler des souvenirs hautement "émotionnels" de supposés kidnapping et autres mauvais traitements, sexuels ou pas, par des aliens. Certains de ces individus peuvent être réellement convaincus d'avoir été kidnappés et sont sincères dans leurs convictions en croyant honnêtement avoir ravivé des souvenirs d'évènements refoulés ou oubliés, même si leurs récits entrent dans l'improbable et le magique.

   

A lire :
- Pour en finir avec la Pata-psychologie, R. BRUYER , S.KALISZ.
- Les méthodes d'évaluation en ressources humaines. La fin des marchands de certitudes. Christian Balicco.
- 150 petites expériences de psychologie (pour mieux comprendre nos semblables), Serge Ciccotti.
- Des idées reçues en psychologie, Jerome Kagan.
- La mémoire. Elisabeth Loftus.
- Le syndrome des faux souvenirs. Elizabeth Loftus, Katherine Ketcham.
- Systèmes de mémoire chez l'animal et chez l'homme Schacter, Tulving.
- Le mythe de la mémoire refoulée Elisabeth Loftus.
- Mensonges Freudiens. Jacques Benesteau.
- Les illusions de la psychanalyse. Jacques Van Rillaer.
- La psychanalyse, cette imposture. Pierre Debray-Ritzen.

A visiter :
- La programmation neuro linguistique.
- L'intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ou EMDR.
- La graphologie.
- La fantaisie évolutionniste de Freud.
- Les synchroniseurs cérébraux.
- La fausse mémoire.
- Le Réseau International des Critiques du Freudisme.
- Les origines du Syndrome des faux souvenirs.
- Faux souvenirs et manipulation mentale.