La radiesthésie :

véritable science ou pur charlatanisme ?
(Suite)

Radiesthésie sur carte, ressources naturelles et avis de recherches

Les radiesthésistes n'hésitent pas à utiliser une carte géographique ou topographique lors de leurs recherches. L'outil le plus populaire, pour ce qui est des recherches sur carte, est le pendule, grâce auquel rien ne reste invisible. La seule chose à faire est de faire balancer le pendule au-dessus de la carte et de poser les bonnes questions. On peut trouver de tout : du pétrole, des minerais, de l'eau, des choses perdues, des personnes kidnappées, etc. Mais si tel était vraiment le cas, pourquoi tant de sourciers/radiesthésistes perdent donc leur temps à chercher de l'eau quand il y a tant de choses, autrement plus intéressantes et de plus grande valeur, cachées sous terre mais intactes, comme de l'or, du pétrole, des bijoux, objets archéologiques, des portefeuilles bien garnis, etc ?

Pourquoi ces radiesthésistes sont-il en outre si impatients de partager leur savoir faire (pas gratuitement) et leurs puissantes méthodes avec d'autres si cela pouvait leur coûter une mine d'or ? Peut-être le sentiment humaniste qu'ils tardent à développer pour ce qui est de sauver des amputations ou des vies ailleurs se manifeste-il ici ? Enfin, le pouvoir de la baguette ou du pendule peut, d'après Jurion, s'appliquer à la bourse et aux affaires, après un étalonnage adéquat, ils seraient en mesure de vous révéler les meilleurs investissements, n'ayant jamais rencontré de radiesthésiste trader millionnaire en bourse, je commence un peu à douter de ces dernières capacités.


Recherches pseudo-archéologiques

Les archéologues ne sont pas les seuls à s'intéresser aux monuments anciens. Les radiesthésistes adorent jouer du pendule ou de la baguette afin de trouver les "champs énergétiques" déjà connus de nos ancêtres. Cette étude est une variété de la radiesthésie et est appelée géomancie. Virtuellement, chaque cercle de pierre (menhirs entre autres) est empli de doubles intersections et de lignes Ley, suggérant une grande connaissance des rayons-E par les civilisations ancestrales. Les "villes de Troie" (une sorte de labyrinthe), les monuments de pierre et les tombeaux peuvent posséder des énergies qui rendent les arbres avoisinant tordus. Ce qui est amusant de remarquer est que les lignes Ley archaïques tendent à former des formes géométriques modernes, habituellement en joignant des rochers ou tout autre point curieux, qui mènent ensuite à des conclusions hasardeuses à propos des capacités astronomiques ou mathématiques bien éloignées de ce que l'archéologie classique conclut. Tout comme dans d'autres pseudosciences, on peut discerner ici aussi ce besoin vital de trouver quelque part une quelconque "sagesse ancienne" perdue. Après tout, peut-être n'est-ce qu'une réponse naturelle aux sciences modernes devenues de plus en plus difficiles à comprendre pour le non spécialiste. Gardons cependant à l'esprit que de telles formations géométriques peuvent se retrouver virtuellement partout, elles peuvent même être construites avec des modèles modernes : une règle, un compas et un peu d'imagination et vous pouvez refaire l'histoire !


Champs énergétiques nocifs et utilisations médicales

Il paraît que la baguette est un outil très efficace pour détecter les "auras", les couches imaginaires de champ énergétique sensées entourer chaque être vivant. L'aura est paraît-il un reflet de la santé mentale et physique des êtres. Non seulement l'aura change quand le bien-être de la créature change mais l'existence elle-même peut être modifiée en manipulant l'aura ! Etant donné que l'aura est sensée se réduire, car exposée aux rayons-E, il est préférable d'éviter les points de haute intensité. Plusieurs sortes de maladies, de cancers et de fatigues chroniques sont les exemples favoris des fondus des ondes, donnés comme conséquences d'une exposition prolongée aux virtuels rayons-E. De là, les recommandations insistantes des radiesthésistes de ne pas installer ni lits ni meubles utilisés fréquemment sur des croisements Curry ou Hartmann. Par exemple, les bébés qui pleurent et crient sans arrêt doivent être éloignés des intersections "géopathogènes" et leurs pleurs cesseront (c'est pas plus compliqué que ça!). Ainsi, le radiesthésiste se fait aussi guérisseur, prétendant soigner de multiples affections en tant que remède infaillible, mais cela n'étonnera guère, la patamédecine rejoint souvent la pseudo-science dans ses concepts et ses promoteurs.

Certains charlatans gagnent leur vie en expliquant comment faire en sorte pour que les maisons, les bureaux ou les immeubles soient construits dans des conditions, et surtout des endroits, afin de minimiser l'exposition aux redoutables rayons-E (à la manière des "maîtres" Feng Shui) et ainsi éviter les maladies et l'absentéisme de ses employés. Ces derniers déclarent avoir inventé un instrument, issu d'une technologie "scientifiquement éprouvée", capable de mesurer les rayons-E. Alors que le mot "inventé" est déjà le mauvais mot, étant donné que l'instrument en question n'est qu'un banal transmetteur radio émettant des ondes de fréquences variables. Il est utilisé avec une baguette de sourcier pour voir à quelles fréquences les rayons-E (dont il faut rappeler qu'ils ne restent qu'un fantasme de radiesthésiste à ce jour) sont éliminés par une interférence destructrice. Malheureusement, l'appareil en question n'est pas plus scientifique que la baguette elle-même, tout comme le système de détection est tout à fait dépendant de la baguette. Mais cela ne gêne en rien nos charlatans qui iront jusqu'à confirmer que les rayons-E peuvent être responsables des divorces, des accidents de voitures, des chevaux fous, des montres ou horloges qui s'arrêtent, etc. Bientôt dans vos voitures des petits boîtiers neutralisant, grâce à leur fréquence, les rayons prétendument nocifs et vous éviteront les accidents pour une somme défiant toute concurrence (en ce qui concerne l'énorme marge encaissée).


Les effets sur les plantes

Les plantes et les arbres n'aiment pas les rayons-E, et encore moins les intersections (paraît-il). Les arbres qui ont grandit sur un croisement croissent anormalement et tendent à présenter des malformations. Ceci peut, d'après les "spécialistes", être observé dans des allées d'arbres alignés où certains d'entre eux sont plus petits que les autres. D'après les radiesthésistes, les céréales poussent selon leur exposition aux rayons-E. C'est pourquoi les champs de blés varient dans leur hauteur. La hauteur d'un champ de céréales est quelque chose qui peut objectivement être mesuré simplement en le regardant ou en le mesurant. Il n'est donc pas compliqué pour un radiesthésiste, après avoir vu un trou au milieu d'un champ ou une région qui a moins poussé qu'une autre, d'en "déduire" qu'un croisement Curry-Hartmann est présent. Mais pourrait-il en dire de même après les moissons sans connaître le terrain ? Bien entendu, les moissons auront l'avantage d'exclure de l'analyse une importante variable, à savoir la corrélation entre l'attente, l'explication et l'information visuelle. Tout comme dans le cas des arbres, le radiesthésiste sera sans doute incapable de définir une pseudo zone géopathogène une fois l'arbre difforme coupé ou tous les arbres coupés. Ainsi qu'on le voit, l'importance de la séparation des variables est le plus important.


Les fourmilières et le comportement des animaux

Les animaux sont paraît-il conscients des rayons-E et plus particulièrement des lignes Curry. Les fourmis construisent leur nid sur des croisements Curry et se déplacent le long des lignes Curry. Remarquons que les fourmilières sont habituellement présentes à proximité des arbres. Peut-être les arbres sont-ils en fait très proches des intersections mais ne sont pas juste au-dessus ? D'autres animaux ont leurs préférences : les lièvres tendent à se reposer sur les intersections Curry et les cerfs préfèrent marcher sur les lignes. L'hypothèse couramment apportée est que ces animaux essayent par ce moyen de se protéger en diminuant leurs auras étant donné que les prédateurs les repèrent et les trouvent en voyant leurs auras (!). Pour la même raison, les chats aiment être sur les croisements Curry lorsqu'ils chassent, ainsi ne sont-il pas découverts facilement. Au contraire les chiens évitent toute intersection (sic!).


Les outils du radiesthésiste

Il semble qu'il n'y ait pas de limites en ce qui concerne les objets pouvant être utilisés en tant qu'outils de radiesthésiste, tout comme il n'y en a pas dans l'utilisation que l'on peut en faire. L'élément fondamental de tout instrument radiesthésiste est un équilibre instable ou fragile même si parfois un objet plus stable conviendra. Par "instable" il est sous-entendu la propriété qu'a un objet de s'agiter, de changer d'état, lorsqu'il est exposé à une petite perturbation. Par exemple une petite balle au repos formera un système stable, tandis qu'une balle posée sur un bol est une forme de système instable. Ci-dessous un petit panel des outils les plus populaires et les plus utilisés.


La baguette en Y

C'est probablement le plus vieil instrument. Comme le suggère son nom, elle a une forme de Y. Chaque main est supposée saisir une des terminaisons, et en pliant les mains vers l'extérieur, la baguette en Y se transforme en système très instable avec son bout bougeant de haut en bas à la moindre impulsion. Le matériaux constituant une baguette Y est traditionnellement du bois, c'est-à-dire une branche de forme naturelle en Y, mais tout matériau ayant des propriétés mécaniques adéquates conviendra, de même que deux branches attachées l'une à l'autre en leurs bouts pour former une sorte de V.


Les baguettes en L

Une baguette en L est faite de préférence avec un fil d'acier fin mais résistant, plié en angle droit afin de former un L. On la saisi tandis par le bout le plus court ce qui permet au bout le plus long d'osciller horizontalement. Elle est la plupart du temps utilisée en prenant une baguette dans chaque main, ces dernières sont sensées servir de guide lorsqu'on est en présence d'un champ énergétique, d'une aura humaine, du champ biomagnétique d'une plante, de rayons-E provenant d'une fissure terrestre ou de tout autre champ hypothétique non mesurable par les moyens scientifiques actuels.


Le pendule

Le pendule est un petit poids attaché au bout d'une ficelle. Selon certains radiesthésistes, le matériau du pendule n'est pas important alors que chez d'autres il est crucial. C'est d'ailleurs une constante dans les livres écrits par des radiesthésistes de ne jamais être fondamentalement d'accord entre eux, chacun ayant sa méthode personnelle comme c'est souvent le cas dans toute activité subjective. A partir de là on trouve de tout, du caillou au bout d'un fil à coudre à la pierre précieuse attachée à une chaîne en or. Bien entendu, ici il y a de l'argent à se faire en tant que vendeur de crédulité pendulaire. A noter cependant qu'un pendule est un système considéré comme stable qui ne réagira pas violemment pendant une utilisation normale. Dans le cas du pendule, la direction des mouvements est essentielle et est interprétée selon la programmation préparatoire.


La baguette universelle

Le bobber ou baguette universelle est l'instrument le plus simple. Il est fabriqué à partir d'un tige ou d'une branche flexible, habituellement d'une longueur entre 30 centimètres à 1 mètre. Des modèles présentent un poids au bout pour les lester. Elle est utilisée comme un pendule mais pointe vers le bas à un angle d'environ 45 degrés. Il s'agit aussi d'un système considéré comme stable.


Le corps humain lui-même

Il arrive exceptionnellement que des personnes déclarent pouvoir exercer leurs "talents" de radiesthésistes sans instruments, des charlatans préférant se passer du folklore habituel, qui pourtant représente une valeur sûre aux yeux des croyants, peut-être par souci de paraître plus original que la moyenne ou pour innover un peu. D'aucuns affirment que porter des bottes en caoutchouc est essentiel pour obtenir des résultats, tandis que d'autres déclarent que les bottes en caoutchouc annihilent totalement les capacités du radiesthésiste. Mesdames, Messieurs, faites votre choix !

   


Pour aller plus loin :
- Le paranormal, Henri BROCH.
- La Radiesthésie. Michel Rouzé.
- Devenez sorciers, devenez savants. Georges Charpak, Henri Broch.
- Radiesthésie moderne, Antoine Luzy.
- Parapsychologie : science ou magie ? James ALCOCK.

A visiter :
- Les sourciers se jettent à l'eau
- L'Aura existe-t-elle ?
- Radiesthésie...ou la perception extrasensorielle grâce au pendule ou à la baguette. de l'OZ.
- Le "Signal du Sourcier" du Pr. Rocard : de l'eau au moulin de la radiesthésie ?
- Le pendule à tout faire, la radiesthésie en questions.
- On n'a plus les sourciers qu'on avait.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :