La réflexologie
des pieds et des mains

Dr Stephen Barrett

La réflexologie repose sur une notion stipulant que chaque partie du corps est représentée dans les mains et les pieds, et que le fait d'effectuer une pression sur des aires spécifiques des mains ou des pieds peut avoir des effets thérapeutiques réels dans toutes les autres parties du corps. La plupart de ses partisans affirment :

Evidemment les fondements même de la réflexologie n'ont jamais été anatomiquement démontrés, et on peut sans crainte affirmer qu'ils n'existent pas. Des postulats hasardeux du même genre sont aussi posés par les iridologues (qui s'imaginent les yeux représentatifs des maladies du corps) ou les acupuncteurs auriculaires qui font une "carte" des organes dans l'oreille (tel un foetus dans sa position). La méthodologie est à chaque fois identique, d'aucuns considèrent même qu'une pression en certains "points d'acupuncture" dans l'oreille ou ailleurs est une forme de réflexologie, mais la plupart s'y réfèrent sous le nom d'acupression (l'acupuncture mais sans les aiguilles). Les sites spécialistes de cette pata-médecine proposent même des tableaux pour la réflexologie plantaire ou de la main. Les honoraires s'étalant tout de même entre 35 et 100 euros la séance.

La grande majorité des réflexologues affirment que leurs pratiques évacuent le stress, ce qui est probablement correct en ce qui concerne le stress de tous les jours. Pourtant, beaucoup de ces réflexologues décrivent le stress dans des termes qui ne correspondent pas du tout avec le stress tel que le décrit la connaissance scientifique. Par exemple :

"Les aires réflexes des pieds d'un individu reflètent l'état de tension général de celui-ci résultant d'une vie d'adaptation au stress. Les signes du stress dans les pieds sont une véritable carte routière pour le réflexologue. Où que ce soit sur un pied, c'est un signe que le stress et ses effets ont commencé à s'accumuler dans les parties correspondantes du corps"

Un grand nombre de ses partisans déclarent que la réflexologie plantaire peut nettoyer le corps de toutes ses toxines, augmenter la circulation, aider à la perte de poids et améliorer la santé des organes partout dans le corps. D'autres rapportent des succès dans le traitement des maux d'oreilles, de l'anémie, de l'incontinence, de la bronchite, des convulsions infantiles, des hémorroïdes, du hoquet, de la surdité, de la perte des cheveux, des emphysèmes, de la prostate, des maladies de coeur, de l'hyperthyroïdie, des calculs rénaux, des enfoncements rectaux, des troubles du foie, des testicules non descendues, de la paralysie intestinale, de la cataracte et de l'hydrocéphalie. Ils affirment "équilibrer l'énergie (?) et ainsi accélérer la guérison n'importe où dans le corps." Un praticien affirme même avoir allongé une jambe qui était plus courte que l'autre de 3 centimètres.

Bien entendu, il n'y a aucune confirmation scientifique à toutes ces assertions. Déjà, une thérapie se vantant de guérir tout et n'importe quoi à la fois, est toujours suspecte et peut souvent se voir directement rangée du côté des charlatanismes.


Historique

Même si ses partisans tentent de faire remonter la réflexologie au Pérou il y a plusieurs milliers d'années, en passant par la Chine (incontournable la Chine), l'Inde, L'Egypte (obligée l'Egypte) et enfin l'Europe, la réflexologie fut introduite aux USA en 1913 par le Dr William H. Fitzgerald (1872-1942), spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge qui l'appela la "thérapie de zone" (Zone therapy). Comme on peut le remarquer sur l'image de droite, il utilisait des lignes verticales pour diviser le corps en 10 zones. Eunice D. Ingham (1899-1974) poursuivit en développant la réflexologie dans les années 1930 et 1940, se focalisant sur les pieds. Mildred Carter, ancien étudiant d'Ingham, promut plus tard la réflexologie plantaire comme méthode de thérapie miraculeuse. Un de ces courrier de 1993 faisant sa publicité commençait ainsi :

"Non seulement la nouvelle réflexologie peut vous guérir de la pire maladie qui soit et vous en débarrasser complètement et pour toujours, mais elle peut aussi faire en sorte de renverser le processus du vieillissement. Dites adieu à la vieille génération, à la peau sèche, aux points et taches noires, aux défauts corporels, avec la réflexologie du corps vous pouvez effectivement donner un coup de jeune à votre corps sans les inconvénients de l'intervention chirurgicale"(Spencer R. Mildred Carter announces a new health breakthrough ! Blessed relief from 34 common ailments with new body reflexology. Parker Publishing Co., West Nyack, N.Y. Brochure non datée reçue en 1993.)

Quelques réflexologues, qui nient diagnostiquer ou traiter la maladie, affirment que la majorité des problèmes de santé sont dus au stress et qu'ils peuvent aider les gens en les libérant de ce "stress" associé à diverses maladies ou aux organes du corps. On retrouve ce double langage et ces propos ambigus dans la chiropraxie affirmant que les sub-luxations abaissent les résistances à la maladie et que le fait "d'arranger" ou corriger l'épine dorsale permet de recouvrer la santé. Des dix livres que j'ai pu examiner, tous font état de résultats soi-disant positifs de guérison dus à la réflexologie (évidemment).

Pauline Wills, auteur du Reflexology & Color Therapy Wordbook (Carnet de réflexologie ou de thérapie par les couleurs), enseigne que les couleurs peuvent s'appliquer aux "aires où une anormalité a été diagnostiquée mais dont les symptômes ne sont pas corporellement perceptibles." Elle affirme que l'application peut être faite par des couleurs imaginaires transmises à travers la main du praticien, ou si le praticien est sensible aux couleurs, ils peuvent la visualiser par projection ou en utilisant "une torche réflexologique en cristal" (?).


Observations personnelles

Dans les années 1990, j'ai observé en tout 7 réflexologues plantaires en pleine action. Dans la plupart des cas, il ne s'agissait que d'un simple massage prolongé du pied en même temps que les praticiens discutaient avec leurs clients. Mais lors d'autres séances, les praticiens affirmèrent pouvoir réduire le stress, nettoyer le corps de ses toxines, augmenter la circulation, aider à perdre du poids et améliorer la santé des organes. A une autre occasion, j'ai assisté à une séance de 15 minutes pendant laquelle le praticien sentait mon pied dans le but de faire un diagnostic et le massa dans un but "thérapeutique".

L'année précédente, j'avais souffert d'une sérieuse douleur causée par une inflammation du tendon frottant contre un os de l'articulation de mon épaule gauche. Un examen médical complet détermina que le traitement le plus approprié était de passer par la chirurgie arthroscopique dans laquelle un foret était utilisé pour raboter la surface osseuse qui touchait le tendon. Le réflexologue déclara qu'il pouvait détecter le problème de mon épaule rien qu'en palpant mon pied gauche, que c'était le résultat d'un stress, et que presser sur mon pied - sans doute pendant plusieurs séances - pouvait résoudre le problème dans sa totalité. Son "traitement", qui dura seulement 10 minutes, consistait en un banal massage du pied et de temps en temps, à appuyer fortement sur la partie antérieure de la plante de mon pied, ce qui était très douloureux. Le "traitement", bien entendu, ne fit absolument rien pour mon épaule. Quelques mois plus tard, je passai sur le billard, pour me débarrasser immédiatement et complètement de ma douleur.


Pour aller plus loin :
- Idées folles, idées fausses en médecine. Skrabanek, Mc Cormick.
- Les charlatans de la santé, Jean-Marie ABGRALL.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l'ostéopathie Thomas Sandoz.
- Le sommeil de la raison (Une mode : les médecines douces) Norbert Bensaïd.

A lire aussi :
- L'iridologie
- Médecine & Santé

Notes :
- A randomized trial of massage therapy after heart surgery. Heart & Lung: The Journal of Acute and Critical Care. Vol 38, Iss 6, Nov-Dec 2009, pp 480-490
- Is reflexology an effective intervention? A systematic review of randomised controlled trials. The Medical Journal of Australia.
- The efficacy of reflexology: systematic review. Journal of Advanced Nursing. Vol 62, Iss 5, Juin 2008, pp 512-520.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :